Dix questions au fondateur

Renaud POUTOT est le fondateur et designer de la marque United Cruiser. Agé de 44 ans, il se définit comme un « imaginieur » c’est à dire un ingénieur, designer, explorateur de tendances.

 Parlez-nous de United Cruiser ?

J’ai créé cette marque il y a 10 ans. Elle fait référence à la société de prod’ de Charlie Chaplin, Douglas Fairbanks et Mary Pickford, United Artists, qui s’était donné pour mission d’évoluer à contre-courant dans l’industrie du cinéma, en ne développant que des projets engagés, sans concession.

 J’ai souhaité insuffler la même philosophie à United Cruiser. Nous sommes en marge de l’industrie du cycle parce que nous n’avons que peu de choses en commun. Notre démarche de production est plus proche d’un atelier de haute couture, mais appliquée à des vélos. Nous sommes les seuls au monde à faire ça.

Pourquoi des vélos ?

Parce que c’est un support que je connais bien et qui me passionne. J’ai fait partie de la génération de gamins qui ont découvert le BMX avec le film « E.T. » de Spielberg. Ça a changé ma vie.

 Et puis le vélo est un excellent support pour parvenir à construire un produit d’excellence avec des process assez simples. Plus tard, j’adorerais qu’United Cruiser devienne « un label » pour bien d’autres choses : les voitures et les bateaux m’inspirent beaucoup. Je sais que j’aurai des idées à nulles autres semblables.

D’où tirez-vous votre inspiration ?

De voyages et de lieux qui me font rêver. J’observe tout. Je prends beaucoup de photos. Je me souviens des odeurs, des couleurs, de la lumière, des bruits et des sensations.

 Ensuite chaque vélo, chaque création, a une histoire. J’essaie de retranscrire ce qui m’a inspiré. Je conçois mon travail comme un parcours sensoriel : je pense au toucher des cuirs, à la fluidité des lignes, au caractère intemporel des designs, à la profondeur des couleurs. Je me demande toujours : « Et dans 20 ans, est-ce que ce sera démodé ou toujours aussi désirable ? »

Il y a beaucoup d’amour et de sincérité dans ce que je fais.

 Si vous voulez quelques lieux qui me font vibrer particulièrement : Cannes et L’Hôtel MARTINEZ, la réserve de Scandola en Corse, les collines d’Hollywood, la Road49 en Californie, Paris, la Drôme Provençale et le Lubéron, La Sicile ou Disneyland Paris !

 Et puis il y a Jules VERNE, Gustave EIFFEL, et Walt DISNEY…

Pourquoi faire l’acquisition d’un United Cruiser ?

Parce que c’est un objet hors du temps et du marketing moderne. C’est une réalisation méticuleuse d’un ensemble d’artistes-artisans (mon équipe) qui œuvre à donner une âme au produit.

Parce que le vélo est un moyen d’évasion tout simple et qui donne une dimension particulière à la route et au voyage.

Enfin, parce qu’avec un United Cruiser, l’aventure commence au coin de la rue…

 Une nouvelle collection et une nouvelle base line, que faut-il retenir ?

Ma nouvelle collection s’appelle « La Collection Extraordinaire ». Elle a représenté trois années de travail. Nous allons la présenter au travers d’évènements qui vont rythmer notre année 2018. Notre premier rendez-vous est ici à Cannes et en Juin, à la Maison Pic à Valence, puis à Saint Tropez, Londres en Septembre, Lausanne et enfin Paris en fin d’année.

 Au total, j’aurai présenté 6 familles de vélos, une quarantaine de modèles et deux grandes innovations qui finiront de nous positionner là ou nous souhaitons être : une marque d’exception.

 De ce fait, la nouvelle base-line de la marque « Whoever, Whenever » résume assez bien l’état d’esprit de notre travail : elle évoque l’aventure humaine, les belles rencontres, des moments improbables, la recherche du bonheur et l’idée que toutes les perspectives s’allongent au coin de la rue, pour peu qu’on se sente une âme d’aventurier.

 Quelles sont les marques avec lesquelles vous souhaiteriez coopérer dans le futur ?

Certaines grandes marques françaises m’inspirent beaucoup mais une en particulier serait une source infinie d’émotions à retranscrire : Guerlain.

Je rêve de travailler pour Guerlain. Imaginer un vélo pour l’anniversaire de parfums comme L’Heure Bleue ou Mitsouko…

 Où peut-on trouver vos productions ?

Pour l’heure, elles font l’objet d’une diffusion assez confidentielle parce que j’ai souhaité reconstruire toute notre commercialisation.

On peut acquérir un vélo en direct à la Maison United Cruiser, à Valence.

 Bientôt nous apparaitrons au travers de corners de marque dans des lieux remarquables. Nous aurons peu de points de vente, car je souhaite qu’ils soient le prolongement parfait de notre marque.

 Enfin, nous pensons ouvrir nos propres boutiques en exploitation directe, dans le courant de l’année 2019. Des boutiques expérientielles, emblématiques de notre univers.

 Quel serait votre graal ?

Faire exister ma marque aux Etats-Unis. Nous y travaillons déjà.

Parlez-nous de l’atelier ?

C’est un programme de personnalisation ultime. Le client me raconte une histoire, me fait découvrir son univers le plus intime et je me mets au travail pour lui construire un objet unique

 J’ai procédé de la sorte avec Anne-Sophie Pic, la plus illustre femme-chef au monde. Le vélo-signature que nous avons réalisé pour elle est incroyable.

 Pourquoi une coopération avec Le Martinez ?

Parce que c’est une histoire d’amour qui dure depuis 10 ans et que je suis fidèle. Parce que j’aime et j’admire, profondément, les gens qui font ce lieu. Il y a ici une énergie qui outrepasse largement son univers. C’est un endroit où se font les tendances. Le Martinez a 5 ans d’avance sur tout le monde.

 Le cœur du Festival de Cannes bât ici et le mien aussi.

United Cruiser, manufacture française de cycles urbains de luxe
UNITED CRUISER – Une marque Française « whoever, Whenever. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *